Votre conseiller

Contactez moi. Je me fais un plaisir de vous conseiller pour votre projet de voyage, séjour ou croisière sur mesure. 

Amanda     04.86.11.44.98

A 600 km au sud-ouest du Sri-Lanka, en plein océan Indien, les îles Maldives, telle une guirlande, des myriades d'îles éclatantes étalent leur fascinante beauté. Pour les adeptes de la plongée et des sports nautiques, la simple évocation de ce nom est synonyme de bonheur aquatique et pour les autres, adeptes du farniente la beauté des plages et des lagons évoquent juste l'envie de ne rien faire...






Localisation :
Archipel tout en longueur, situé à environ 600 km au sud-ouest du Sri-Lanka, en plein océan Indien.

Capitale : Malé en plein centre de l'archipel (63 500 habitants). Son aéroport est situé sur un îlot façe à la capitale

Population : Mosaïque ethnique majoritairement originaire du sous-continent indien. Influences arabe et africaine.

Superficie : 298 km² (3 x la superficie de Paris)

Histoire :
- Vers 500 av. J.-C. - Arrivée probable des premiers habitants en provenance de Ceylan (Sri Lanka) et du Sud de l'Inde. Selon une autre théorie, les premiers habitants de l'archipel, adorateurs du soleil, désignés sous le nom de Redin, auraient été chassés ou absorbés par les bouddhistes de Ceylan et les hindous du sous-continent indien.
- 1153 - La conversion à l'islam, apporté par des commerçants arabes, marque un tournant de l'histoire de l'archipel, désormais régi par des sultanats. Réminiscence des premiers habitants de l'île, certaines mosquées de l'archipel sont tournées vers le soleil levant et non vers La Mecque.
- 1558-1573 - Très présents dans l'océan Indien, les Portugais - qui possédaient déjà un fort à Malé - envahissent l'ensemble des Maldives et tuent le sultan Ali VI. Quinze années plus tard, le chef insulaire Mohammed Thakurufaan leur reprend le pouvoir.
- XVIIe siècle - Les Maldives deviennent successivement un protectorat hollandais puis britannique, sans que l'une ou l'autre de ces deux nations n'y établissent d'administration coloniale.
- 1867 - Un accord signé avec les anglais garantit l'indépendance des Maldives, qui restent sous protectorat britannique.
- 1932 - Adoption d'une constitution démocratique. Si les Maldives demeurent un sultanat, cette charge est maintenant soumise à des élections et non héréditaire comme par le passé.
- 1953 - Proclamation de la république et abolition du sultanat. Amin Didi, premier président des Maldives, garde brièvement le pouvoir. Un sultan est élu pour le remplacer la même année.
- 1956 - L'armée de l'air britannique obtient des autorités maldiviennes l'autorisation de s'installer sur l'atoll d'Addu, à l'extrême sud de l'archipel.
- 1957 -Le Premier ministre Ibrahim Nasir demande une révision de l'accord et une augmentation de la compensation financière payée par l'armée britannique. La population de l'atoll, en grande partie employée par la base militaire, se révolte contre cette demande et réclame son indépendance.
- 1962 - Ibrahim Nasir met fin à l'insurrection.
- 1965 - Les Maldives deviennent pleinement indépendantes.
- 1968 - Abolition du sultanat par référendum. Nouvelle république dirigée par Ibrahim Nasir, qui instaure un pouvoir autocratique.
- 1978 - Ibrahim Nasir, de plus en plus impopulaire, s'enfuit à Singapour. Le progressiste Maumoon Abdul Gayoom est élu président.
- 1980 - échec d'une tentative de coup d'état. Le tourisme et la pêche profitent à l'économie maldivienne.
- 1988 - Nouvel échec d'une seconde tentative de renversement de Maumoon Abdul Gayoom, qui est régulièrement réélu depuis 1978.
- 1998 - L'algue Caulerpa Taxifolia, qui détruit les récifs coralliens de tous les océans et dont la propagation est liée au réchauffement de la planète, s'attaque aux Maldives.

Art : Si son traditionalisme ressort lors de certaines manifestations, comme le début et la fin du ramadan, la culture moderne divehi (maldivienne) subit les influences extérieures du cinéma indien, des arts martiaux asiatiques ou encore des modes et de la musique occidentales. Trois quotidiens et de nombreux magazines sont édités en divehi. La musique traditionnelle accorde une large place aux sonorités d'un gros tambour appelé boru beru, qui lui donne son nom. Toute en crescendos, la danse qui accompagne cette forme musicale jouée par quatre à six percussionnistes commence par des mouvements des bras lents et nonchalants pour finir en une frénésie rythmée. Des groupes de rock mêlant les influences traditionnelles aux sonorités occidentales se produisent fréquemment dans les lieux touristiques.

Fêtes et festival : La majorité des manifestations annuelles sont liées au calendrier lunaire musulman. Leur date exacte varie donc d'une année sur l'autre. Les plus importantes sont le mois de ramadan, appelé localement rorda mas, qui se conclut par la fête du kuda id, et l'anniversaire du Prophète.

Autres jours fériés respectés aux Maldives :
- Nouvel An - 1er janvier
- Fête nationale - premier jour du troisième mois du calendrier lunaire (commémoration de la victoire contre les Portugais en 1578)
- Jour de l'Indépendance - 26 juillet (fin du protectorat britannique)
- Jour de la Victoire - 3 novembre (mise en échec du coup d'état de 1988)
- Jour de la République - 11 novembre (naissance de la seconde république, en 1968)
- Jour de la Pêche - 10 décembre


Gastronomie
: Le poisson et le riz constituent la base de l'alimentation, la viande et le poulet étant réservés aux grandes occasions. Poisson frit, curry de poisson, bonite (thon) et soupe de poisson figurent parmi les plats les plus répandus. L'arecanut, une noix ovale mâchée avec des clous de girofle et du citron vert, fait souvent office de digestif. L'alcool n'est disponible que dans les hôtels touristiques. La boisson locale est le raa, obtenu en incisant le sommet d'un tronc de palmier. Hormis les noix de coco, les fruits et les légumes sont rares sur les îles. Une part importante des repas servis dans les hôtels touristique est élaborée à partir d'ingrédients d'importation.

Faune et Flore : Les eaux cristallines qui entourent les atolls recèlent les plus fascinants spectacles. Outre les coraux, les Maldives - dont le nom sonne comme une promesse aux oreilles des plongeurs - comptent une étonnante concentration de poissons et tortues. "Aux Maldives, même les requins sont "amicaux", affirme un slogan publicitaire. Si des palmes et un tuba suffisent pour découvrir une importante part de cette étonnante faune subaquatique, la plongée avec bouteilles est nécessaire pour approcher requins, raies et autres habitants de l'océan Indien. Le promeneur à l'ombre des palmiers pourra lui observer les oiseaux et nombreux hérons.


Activités
: Sous l'eau : La plongée et randonnée palme, masque et tuba sont, bien sûr, les premières attractions. On estime qu'environ 60% des visiteurs plongent au moins une fois lors de leur séjour. L'archipel compte des centaines de sites de plongée reconnus, dont la majorité sont facilement accessibles depuis les hôtels touristiques. D'autres peuvent être atteints en quelques heures de bateau. Outre les poissons tropicaux, les fonds marins, les tortues, raies, requins et autres cétacés, les Maldives comptent un nombre important d'épaves à visiter. Tous les hôtels comptent des clubs proposant plongées avec bouteilles ou snorkeling.


Sur l'eau : Le surf est également de plus en plus pratiqué aux Maldives. Certains spots sont accessibles depuis Malé. Il est cependant préférable d'avoir recours aux services d'une agence locale spécialisée pour organiser ses sorties. La voile avec le catamaran, la planche à voile, le kite surf et la pêche au gros comptent également parmi les agréments de la plupart des hôtels de l'archipel.

Découvrez aussi :

Nos garanties et partenaires :